Thème du XVe Congrès Forestier Mondial

du 24 au 28 mai 2021 Coex, Séoul, République de Corée

Le XVe Congrès forestier mondial sera une occasion unique qui permettra à la communauté forestière mondiale d’examiner l’état actuel et l’avenir de la foresterie à l’échelle mondiale, tout particulièrement dans le contexte de la reprise de l’après pandémie de covid-19 et des efforts pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD). Le Congrès présentera le rôle essentiel que les forêts revêtent dans le programme mondial de développement durable – dont font partie le Programme de développement durable à l’horizon 2030, les Objectifs forestiers mondiaux (OFM), l’Accord de Paris sur le climat, la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes, et le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 – et il identifiera les principales mesures et recommandations pour parfaire ce rôle. Le Congrès œuvrera afin que les forêts fassent partie intégrante des débats et des décisions sur le développement durable et ce, du fait de leur importance pour la santé, le bien-être et la stabilité de la planète et des populations qui y vivent. Il mettra également en lumière les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations du XIVe Congrès forestier mondial en 2015

Le XVe Congrès forestier mondial a pour thème: 

Construire un avenir vert,

sain et résilient avec les forêts



Sous-thèmes et sujets du XVe Congrès forestier mondial

Les six sous-thèmes du XVe Congrès forestier mondial énoncés ci-dessous abordent les questions d’actualité les plus importantes qui concernent les forêts et les produits et services qu’elles fournissent. Les sous-thèmes permettent aussi de vérifier les progrès dans la mise en œuvre des conclusions des précédents congrès, notamment de la Déclaration de Durban, et les avancées réalisées vers un avenir durable et résilient. Plus particulièrement, les sous-thèmes abordent les sujets suivants:

  • l’importance d’endiguer et d’inverser le processus de perte de forêts et de couvert forestier en vue d’atteindre plusieurs objectifs mondiaux;
  • le rôle des forêts pour relever les défis environnementaux mondiaux, comme le changement climatique et la conservation de la biodiversité;
  • l’importante contribution des produits et des services forestiers aux économies et aux stratégies nationales permettant d’encourager les financements dans ce secteur;
  • l’utilisation des ressources forestières pour améliorer les moyens d’existence, la santé et le bien-être;
  • les moyens permettant d’améliorer le suivi, la récolte de données et la gestion des connaissances en matière forestière; et
  • renforcer les partenariats et la coopération multi-acteurs pour une meilleure gestion et utilisation des ressources forestières.

Chaque sous-thème comporte une liste indicative de sujets qui faciliteront la préparation des sessions. Cette liste n’a pas vocation à être exhaustive.

1. Infléchir la courbe: inverser la déforestation et la dégradation des forêts

Ce sous-thème abordera les progrès ainsi que les opportunités et les priorités en matière de lutte contre la déforestation et la dégradation des forêts. Le débat portera également sur la réalisation des récents engagements mondiaux et sur la mise en œuvre des principales initiatives, tels que l’engagement du Secrétaire général des Nations Unies à inverser la tendance de la déforestation, le Programme de collaboration des Nations Unies sur la réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts, la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes. Le sous-thème concerne directement les ODD 1, 2, 6, 7, 8, 11, 12, 13 et 15 et les OFM 1, 2 et 4.

  • Cadre mondial pour la lutte contre la déforestation et la restauration des écosystèmes forestiers
  • Les ODD, le Plan stratégique des Nations Unies sur les forêts et les OFM, l’Accord de Paris, le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020, la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes, la Déclaration de New York, REDD+ et la Déclaration de Durban

  • Combattre les moteurs de la déforestation et de la dégradation des forêts
  • Transformer l’agriculture, les systèmes alimentaires et autres utilisations des terres
  • Combattre le commerce illégal de produits forestiers, y compris la faune sauvage
  • Désinvestissement de la déforestation, et incitatifs verts pour une utilisation responsable des terres
  • Produits de base et chaînes de valeur innovante sans déforestation
  • Initiatives de développement rural en vue de réduire la pression sur les forêts
  • Évaluer le coût réel de la déforestation et de la dégradation des forêts

  • Améliorer la gouvernance forestière
  • Politiques efficaces et cadres institutionnels et juridiques
  • Planification intégrée de l'utilisation des terres
  • Neutralité de la dégradation des terres comme outil pour la gouvernance forestière

2. Solutions fondées sur la nature pour l’adaptation et l’atténuation au changement climatique, et la conservation de la biodiversité

Ce sous-thème portera sur le potentiel qu’offre les forêts à fournir des solutions fondées sur la nature qui permettent une adaptation au changement climatique et une atténuation de ses effets, tout en préservant la biodiversité et en assurant les services écosystémiques. Les solutions fondées sur la nature pour une adaptation au changement climatique, une atténuation de ses effets et une conservation de la biodiversité contribuent à donner aux forêts une importance croissante. Le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 devrait définir un plan ambitieux pour une action à grande échelle de transformation de la relation que la société entretient avec la biodiversité. Le sous-thème examinera les progrès réalisés en matière de réduction de la déforestation et de la dégradation des forêts par le biais de REDD+, et des plans pour la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes, qui feront partie des efforts pour combattre le changement climatique et préserver la biodiversité. Le sous-thème concerne directement les ODD 1, 2, 7, 8, 11, 12, 13 et 15, et les OFM 1, 2 et 4.

  • Atténuation et Adaptation au changement climatique
  • Planification et mise en œuvre de l’adaptation (Plans nationaux d’adaptation, Programmes d’action nationaux d’adaptation)
  • Avancées dans les approches d’atténuation (par exemple, REDD+, les biocarburants issus de produits forestiers, les Contributions déterminées au niveau national, les Stratégies à long terme de développement à faible émissions de gaz à effet de serre)
  • Réduire les risques et accroître la résilience (par ex. incendies de forêt, santé des forêts, catastrophes, alertes précoces)
  • Mettre l’accent sur la restauration à l’appui de l’atténuation et de l’adaptation
  • Maximiser les avantages connexes de l’adaptation et de l’atténuation

  • Conservation de la biodiversité
  • Intégrer la biodiversité dans tous les secteurs de l’agriculture et de l’utilisation des sols
  • Utilisation durable et accès équitable et droits à la biodiversité forestière
  • Approches de gestion adaptatives et intégrées
  • Gestion des ressources génétiques (comme les banques des semences)

  • Nouvelles voies pour l’après-2020
  • Le Cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020: de nouveaux objectifs ambitieux et un cadre d’action
  • Appuyer l’adaptation au changement climatique, l’atténuation de ses effets, et la conservation de la biodiversité durant la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes

3. La voie verte vers la croissance et la durabilité

Ce sous-thème portera essentiellement sur les fonctions économiques vitales des forêts et des arbres, qui comprennent la fourniture de biens et de services comme la nourriture, le revenu, l’emploi et les services écosystémiques, nécessaires pour progresser sur la voie d’un développement économique inclusif et durable. Il s’intéressera également aux progrès technologiques, aux initiatives plus larges destinées à modifier les systèmes de production et de consommation, et aux mécanismes financiers actuellement en place et dont on aura besoin pour encourager des changements et soutenir le secteur. Le sous-thème concerne directement les ODD 1, 2, 3, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 15 et 17 et les OFM 2, 3 et 4.

  • Les forêts et le développement économique durable
  • Les forêts dans une économie verte/bio et circulaire
  • Les chaînes d’approvisionnement et de valeur légales et durables des produits ligneux et non ligneux
  • La gestion des effets économiques et commerciaux dans l’après covid-19: une occasion pour reconstruire en mieux o Les emplois verts dans le secteur forestier – mesures d’incitation à la création d’emplois décents
  • Reconnaître et appuyer le rôle du secteur privé, y compris les organisations des producteurs forestiers et agricoles, les petites et moyennes entreprises et les communautés autochtones
  • La santé de la nature – évaluer et optimiser les biens et les services écosystémiques forestiers, notamment en faisant payer les services écosystémiques, l’eau, l’écotourisme, les divertissements

  • L’innovation dans l’industrie forestière
  • Résistance de l’industrie forestière à l’épreuve des catastrophes
  • Innovation dans le secteur forestier: de nouveaux produits
  • Le rôle des nouvelles technologies et des technologies de rupture

  • Le financement des forêts
  • Mécanismes existants de financement de la gestion durable des forêts (GDF)
  • [Ré]alignement des politiques fiscales avec le Programme de développement durable à l’horizon 2030.
  • Financement mixte, y compris dans le financement de l’action climatique
  • Une approche au financement forestier fondée sur la chaîne de valeur
  • Investissements responsables et financements innovants pour les petits exploitants et les agriculteurs familiaux
  • Financement des services écosystémiques

4. Les forêts et la santé humaine: reconsidérer les connexions

Le sous-thème portera sur la manière dont la population mondiale dépend, directement ou indirectement, des forêts pour ses moyens d’existence, et sa santé et son bien-être de manière générale. Le sous-thème examinera également les forêts en tant que source de nourriture et de revenus d’appoint en période de conflits, et les efforts à faire pour promouvoir la paix dans les régions forestières. Le sous-thème concerne directement les ODD 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10, 11, 12, 15 et 16 et les OFM 1, 2 et 5.

  • Les forêts comme garantie des moyens d’existence
  • Les forêts pour la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté
  • Des systèmes alimentaires durables et résilients (y compris dans les écosystèmes de montagne, le pastoralisme, l’agroforesterie)
  • Sécurisation foncière, droits et accès aux ressources
  • Les forêts et les arbres à l’appui d’un développement rural inclusif
  • Sûreté et sécurité des ouvriers forestiers

  • Les forêts, la santé et le bien-être humains
  • Les forêts, la santé et le bien-être humains
  • Les plantes médicinales pour la santé humaine
  • Les humains et la faune sauvage: conflits et coexistence
  • Le recul de la forêt et la transmission de maladies: réflexions sur la pandémie de la covid-19
  • Des infrastructures vertes pour améliorer la vie urbaine et les moyens d’existence dans les villes

  • Les forêts comme facteur d’inclusion sociale et de paix
  • Les forêts et les conflits (résolution et gestion)
  • Les forêts et les migrations forcées
  • Les forêts comme filets de sécurité
  • La protection sociale pour les communautés forestières, dont les populations autochtones, les femmes, les jeunes et les ouvriers agricoles

5. Gérer et communiquer les informations et les connaissances sur les forêts

Ce sous-thème examinera la nécessité de disposer d’une recherche et d’une information scientifiques solides, basées sur des techniques de suivi innovantes, pour informer les décisions stratégiques du secteur forestier. Il réfléchira aussi à la meilleure façon d’accroître la collaboration entre les sciences et les politiques, et d’améliorer la communication des questions forestières auprès d’un large éventail de publics différents. Le sous-thème concerne directement les ODD 9, 13, 15 et 17 et les OFM 1, 4 et 6.

  • Suivi et élaboration de rapports forestiers
  • Évaluation des ressources forestières mondiales (FRA 2020, enquête par télédétection)
  • Statistiques sur le secteur forestier
  • Suivi forestier national: opportunités et nouvelles technologies
  • Élaboration de rapports forestiers internationaux (par ex.: Ensemble commun de critères et d’indicateurs forestiers mondiaux)

  • Enseignement, recherche et information en matière forestière
  • L’enseignement forestier et la nouvelle génération de forestiers
  • Des approches innovantes reliant les sciences et les politiques forestières
  • Des données nouvelles à l’appui d’approches nouvelles
  • Les nouvelles frontières de la recherche forestière o L’évaluation et la protection des connaissances scientifiques et traditionnelles
  • Les sciences citoyennes

  • Gestion et partage/diffusion des connaissances
  • Les outils et les techniques de gestion des connaissances forestières
  • Une communication efficace à l’intérieur et à l’extérieur du secteur
  • Optimiser l’accès aux informations et aux données forestières

6. Des forêts sans frontières: optimiser la gestion et la coopération

Ce sous-thème s’intéressera aux forêts dans le contexte des dynamiques paysagères et à la coordination et aux partenariats intersectoriels nécessaires pour parvenir de manière significative à la GDF. Il concerne directement les ODD 1, 2, 6, 13 et 15 et les OFM 1, 2, 5 et 6.

  • Gérer les forêts dans un paysage plus vaste
  • Les contributions de la GDF à la réalisation des ODD
  • Les nouvelles orientations de la GDF, avec les nouvelles technologies, de nouvelles machines et de nouveaux équipements
  • Les écosystèmes vulnérables: hauts-plateaux (montagnes), terres arides, tourbières, mangroves
  • Les défis de la gestion forestière pour les populations autochtones et les communautés locales

  • Hand in hand: exploiter les partenariats existants et en créer de nouveaux
  • Mesures/moyens pratiques efficaces pour améliorer la coopération inter et intrasectorielle
  • Alignement des politiques, des ressources, des mesures d’incitation et des informations
  • Amélioration des mécanismes de coordination nationaux et locaux pour rationaliser les actions

  • De la mano: aprovechar las alianzas existentes y crear nuevas
  • Renforcer toutes les formes de coopération internationale
  • Encourager la collaboration public-privé
  • Nouvelles coalitions entre les grandes entreprises et les PME
  • Partenariats multi-acteurs pour promouvoir la décentralisation et renforcer les agriculteurs familiaux, les groupes de populations autochtones, et les communautés locales